Et les invisibles sont apparus avec leurs gilets jaunes

Le sociologue Pierre Rosanvallon parle de la France des Invisibles. Et les voilà qui soudain sortent des rues, envahissent les ronds-points, ralentissent et bloquent les autoroutes, les centres commerciaux.
En ce samedi de novembre, la colère sort dans la rue et prend la route. Seuls ceux qui ont le nez pincé pensent que ce n’est qu’une question de prix du carburant. Seuls les résignés pensent que ce moment inédit dans l’histoire de la France ne sert à rien (manifestations partout dans le pays sans syndicats, sans partis politiques à part quelques irrécupérables qui veulent récupérer, le tout via les réseaux sociaux) : les invisibles d’un coup sont devenus visibles porteurs d’un gilet jaune. 
Le coup de pompe (dans le cul) évoque un ruissellement par le bas que les cravates n’ont pas vu venir, et qui sitôt qu’ils l’ont vu venir, préfets sous les bras, médias bifuruqués, utilisent les vieilles ficelles, preuve que ce nouveau monde auoproclamé est à sa place au Musée Grévin : et qu’on comptabilise les incidents, et qu’on montre des images d’affrontements, et que… et que…
Evidemment, derrière les claviers, la bonne société crie son indignation, la chuchotte plutôt, pas le même monde. J’en parlais cet après-midi avec une mienne connaissance, qui me disait avoir honte de son pays. Pour ma part, je lui ai dit, au contraire, j’éprouve de la fierté et ça fait du bien.
Une manifestation qui n’emmerde personne, ça tient pas la route deux secondes, si je puis dire. Donc go !
Les salaires qui baissent ajoutés aux dépense identiques qui montent, si c’est pas plomber les finances des ménages, ça…
Evidemment, à 3, 4, 10 000 balles par mois, on s’entape.
A 1 500 balles pas vraiment. 
Ces invisibles, on les voit fêter la coupe du monde et on trouve ça sympa. Puis on les voit avec des glilets jaunes nantis de la force des plusieurs.
Et ce n’est plus la même chanson.
Tout à l’heure, bloqué à un rond-point, j’ai vu des gens sympas, souriants, complètement dans leur combat. Même les gendarmes avaient des gilets jaunes, d’ailleurs 😉

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s