Les Mots Bleu Tome 1

cropped-tumblr_negps712py1tht6w7o1_1280.jpgPS : à découvrir gratos en ligne ici. Désolé pour les je préfère le papier. Il ne reste plus d’exemplaires. Vous pourrez vous refaire la cerise avec le tome 2, dont la naissance est prévue le 10 avril 2017.

LA DER DE COUV
(signée Claudio Orlando, son blog est ici)

« Des mots Bleu ». Ne nous fions pas au titre, ce Bleu-là est de toutes les couleurs. Celles qui disent notre époque bigarrée avec lucidité et tendresse, à l’aide d’une caresse ou d’un uppercut, d’une image ou d’un récit. On la saisit brute et complexe. On la comprend mieux, feuille morte et bourgeon. Lecteur en creux, nous découvrirons les pépites d’espoir attendant l’heure de transpercer les ciels de plomb. Demain sera Bleu, pourvu qu’on le sache ! Demain sera Bleu, pourvu qu’on le fasse ! Car, « il n’y a pas de chemin sur lequel on se retrouve, si on n’y a pas déposé le premier orteil ». Alors, cheminons, sans méthode, entre textes et photos et tout fera écho. Nos sens eux-mêmes s’emmêleront. Ne nous étonnons pas si nos oreilles voient et si nos peaux entendent. Nous en sortirons, certains que nos émotions sont intelligentes.

Didier Jacquot est né en Lorraine le 10 novembre 1967.
Sa formation de journaliste idéaliste l’a fait plonger tout entier dans le monde digital. Car, c’est aussi du terrain.
Et quel terrain ! Un terrain à la hauteur de ses ambitions de partage et de lien avec ses contemporains.
Depuis, il sévit, avec bonheur et talent, autant sur nos écrans que sur nos chemins. Il fait flèche de tous bois, et, toujours où on ne l’attend pas. Didier s’offre le luxe de savoir coller à l’époque avec distance.
Père, mari, écrivain, citoyen, tout en lui nous invite à souffler sur les braises de l’espoir. Alors, soufflons !

L’AVANT-PROPOS

Et un. Non, il n’y a pas de faute d’orthographe dans le titre. Vous auriez mis un S à bleu. Bien sûr. Pas moi. Mieux : B majuscule. Caprice ? Que nenni ! Le Bleu est un état d’esprit. La couleur du ciel qu’on a dedans soi. La couleur des maux aussi. Le poète Jean-Michel Maulpoix le dit bien : « Le bleu s’évade. Ce n’est pas, à vrai dire, une couleur. Plutôt une tonalité, un climat, une résonance spéciale de l’air ».

Et deux. Ce que vous allez lire dans les pages suivantes, c’est déjà toute une histoire. Des amis m’ont communiqué des photos. A partir d’elles, j’ai imaginé des textes. A d’autres fois, j’ai écrit des textes et suis allé piocher dans leurs images. Dialogue Bleu. En outre, je me suis volontairement contraint pour écrire : une demi-heure maximum par texte. Un défi dans le défi. Je n’ai pas toujours réussi mais presque. J’aime la force du premier jet. J’espère que vous aimerez aussi. Parfois, ça surprend !

Publicités